Articles les plus consultés

jeudi 14 mai 2015

Comment se synchroniser avec le serveur de calendrier DAViCal ?

Comment se synchroniser avec le serveur de calendrier DAViCal ?

Après avoir posté l’article sur la synchronisation d’EVO Collaborator for Outlook avec un serveur ownCloud, j’ai commencé à recevoir de nombreux retours demandant si EVO Collaborator for Outlook était capable de supporter d’autres services tels que Kolab, SOGo ou DAViCAL. L’un des cas les plus particuliers est DAViCal. Beaucoup ont tenté de se connecter avec DAViCal mais ont échoué. La plupart de ces utilisateurs du serveur de calendrier DAViCal sont des entreprises. Voyons voir si EVO Collaborator for Outlook peut quand même faire le boulot.



Puisque DAViCal, comme ownCloud, est un serveur open-source, et qu’ils sont tous les deux basés sur CalDAV, ça ne devrait pas être trop compliqué de réaliser la synchronisation. Cependant, avant de tester, j’ai écrit à l’équipe d’EVO pour demander si ECO pouvait supporter la synchronisation avec DAViCal. Ils ont répondu qu’il existait une version beta et que je pouvais l’essayer si le cœur m’en disait. Eh bien oui, pourquoi pas ?

Une fois que j’ai reçu la beta, je l’ai installée et configurée en suivant les instructions données par l’équipe d’EVO comme ci-dessous :

  1. Comme d’habitude, sélectionnez Profile 14 – not configure ou un autre profil en-dessous
  2. Comme DAViCal semble ne pas supporter l’analyse automatique du serveur, il faut entrer manuellement l’URL du calendrier DAViCAL dans l’espace à côté de URL du calendrier :

    http://<server_hostname>/caldav.php/<username>/calendar/
  3. Cliquez sur TESTER puis sur Appliquer quand l’authentification est terminée
  4. Le calendrier DAViCAL devrait commencer à se synchroniser

Je suis plutôt impressionné que, en seulement huit mois et jusque début mars 2015, les équipes d’EVO aient fait un aussi vaste travail de compatibilité de leur produit avec la plupart des services CardDAV/CalDAV, que ce soit du cloud ou des serveurs sur site. Il faut admettre que c’est plutôt exceptionnel.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire